Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Blandine devient Soeur du Christ Rédempteur

Accueil > Devenir sœur du Christ Rédempteur > Blandine devient Soeur du Christ Rédempteur

Les soeurs du Christ Rédempteur

15 septembre 2012 : c’est fête au Noviciat !

« ... C’est si dur mais si pur, je te suis toute donnée ! »

Oui, c’est si dur, mais c’est merveilleux de se consacrer à Toi, Seigneur.

C’est avec ce beau chant d’engagement que Sœur Blandine, originaire de la paroisse Saint Joseph de NOUNA est entrée dans la Congrégation des Sœurs du Christ Rédempteur par la profession des premiers vœux, « laissant tout : parents et amis… ».

9h25 marque le début de la cérémonie avec une procession d’entrée composée de danseuses et des choristes, mais précédés de la porte-croix ; puis viennent les Postulantes, les Novices et toutes les Sœurs du Christ Rédempteur. Sœur Andrea, Responsable du Noviciat et Sœur Madeleine P., Conseillère Générale pour l’Afrique venue de France pour l’occasion, terminent le rang des Religieuses. Vient ensuite l’heureuse élue du jour accompagnée de ses parents.

Moment de l'appel de la Novice : "Que demandez-vous ?" La procession prend fin avec monsieur l’Abbé Kisito KONATE, célébrant principal et Curé de la paroisse de Nouna, et d’autres prêtres dont le Père Moïse SIMBEOGO, représentant du Curé de la paroisse de Saint Camille.

C’est au cours d’une célébration belle et bien priante, gardant la simplicité des messes ordinaires, que le rituel des vœux a pris place. Je peux citer quelques moments :

- l’appel de la Novice par sa Responsable à se présenter devant le célébrant tout en répondant à la question : « Fille bien aimée, que demandez-vous à Dieu ? ».

-  Blandine prononce ses premiers voeux en présence de la Conseillère Générale de la CongrégationC’est finalement après l’homélie que celle-ci a pu émettre les vœux devant la Conseillère qui les reçoit au nom de la Supérieure Générale et du Conseil. Et enfin Sœur Blandine reçoit la croix, insigne de son appartenance à la Congrégation.

Félicitation sœur Blandine !!!

Mais qu’est-ce qu’il y avait de plus émouvant dans cette célébration que je ne me priverai pas de conter ici ? C’est le « QUITTE » (ah ! Seigneur, c’est si dur mais si pur) ; c’est-à-dire de quitter le rang des parents pour s’asseoir avec les Religieuses maintenant.

Et enfin qu’est-ce qu’il y avait de plus spectaculaire que le chant d’action de grâce en mooré qui a fait danser toute l’assemblée ? Il fallait être là pour voir sœur Blandine et sa famille les Samo « mes esclaves » danser comme des vrais mossi si bien que les fidèles restés dehors se bousculaient aux portes et aux fenêtres pour admirer le spectacle.
Félicitation donc à la chorale qui a très bien chanté. N’est ce pas un don de pouvoir chanter en 5 langues ? Que le Dieu de Jésus-Christ vous donne la grâce de Le chanter dans la cour céleste !

Blandine exprime ses remerciements à l'assemblée... Et sachez, comme le souhaitait Sœur Blandine dans son mot de remerciement, que : « lorsque vous verrez les feuilles des arbres remuer, c’est ma reconnaissance envers vous qui s’exprimera ».

Bon vent à toi, Sœur Blandine, et bonne mission auprès des enfants ! Ne y paôngo, Enikudia, Félicitation...

JOSIANE K., Novice SCR (de 2ème année), Ouagadougou