Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Le MEJ : à Vitré et au Burkina Faso

Les soeurs du Christ Rédempteur

Ce mardi 20 juin 2017, une trentaine de collégiens de Vitré arrivent à la Maison-Mère de Rillé, accompagnés du Père Gaël et de leurs responsables MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes), avec un projet précis : ils voudraient savoir quel lien il y a entre leur collège "Jeanne d’Arc" de Vitré et les Sœurs de Rillé...
Il faut remonter à l’année 1905, date à laquelle ce collège a commencé ; les dernières Sœurs ont quitté l’institution en 1976. Sr Danièle Vannier, âgée aujourd’hui de 98 ans, y a exercé ses talents comme professeur de dessin durant 30 ans, et peut encore évoquer l’"histoire".

Un auditoire attentif !Dès l’origine de la Congrégation (vers 1830), une petite communauté avait essayé de s’implanter dans la ville de Vitré. Pour quelle raison ce projet a-t-il été interrompu ? Nous ne le savons pas... Plus tard, des fondations d’écoles se feront progressivement à Vitré : 1876 : école St Joseph ; 1890 : école Sainte Croix ; 1905 : collège Jeanne d’Arc ; 1960 : école maternelle Ste Bernadette ; 1964 : école maternelle Notre-Dame.

Sr Geneviève parle de sa mission au Burkina. A sa droite, le P. Gaël Les jeunes souhaitent aussi entendre quelques Sœurs témoigner de leur vie religieuse. Deux d’entre elles parlent simplement de leur vocation, de leur parcours, très différents pour chacune d’elles : l’une en France (Sr Anne), l’autre au Burkina (Sr Geneviève). Sr Anne se retrouve bien dans l’aspect contemplatif, première dimension de la vie consacrée d’une Sœur de Rillé ; Sr Geneviève a de bonne heure "bourlingué" sur les pistes du Burkina pour la Pastorale ou le contact avec les prisonniers qu’elle visite à Fada N’Gourma.

A la cérémonie d'admission dans le MEJ, chacun exprime son engagement personnelLa venue à Rillé du groupe MEJ de Vitré a coïncidé avec les congés en France de Sr Germaine B., responsable du groupe MEJ dans le village de Gon-Boussougou au Burkina. Le 30 avril 2017, avait eu lieu la première cérémonie d’admission où chaque "Jeune Témoin du Christ" (JTC) exprimait son engagement personnel devant l’Aumônier, les responsables MEJ et toute la Communauté.

En fin de matinée de ce 20 juin à Rillé, l’Eucharistie rassembla les jeunes et les religieuses de la Maison-Mère. Nous nous retrouvions, chacun avec l’accent particulier de son engagement dans la vie chrétienne. Une vraie Joie de se savoir "ensemble" dans la même Adoration et la même Offrande de sa vie.

Sr A. M., SCR, Fougères