Les soeurs du Christ Rédempteur
Des religieuses apostoliques Origines et Histoire Notre spiritualité Où sommes-nous ? Devenir sœur du Christ Rédempteur Avec les laïcs La main de Anne Boivent sur l'Evangile selon saint Matthieu
Les soeurs du Christ Rédempteur
menu

Nos fragilités : des semences d’a-venir

Les soeurs du Christ Rédempteur

Nos fragilités sont des semences d’a-venir
Aucune utilité à l’état brut
mais promesse de vie nouvelle
quand elles acceptent de traverser les entrailles de la terre.

Comme le grain qui disparaît de la surface
nos fragilités nous font perdre la face
Comme le grain enfoncé dans la terre
nos fragilités nous enfoncent dans l’abîme
Comme le grain se désintègre dans les entrailles de la terre
nos fragilités nous désintègrent dans les profondeurs de nous-mêmes.

Qui pourrait croire, alors, que tout cet anéantissement
couve un printemps ?
Qui pourrait croire à la vie quand on ne voit que la mort ?

Toi, Seigneur, Tu y crois
Tu arroses la terre avec la pluie de printemps
Tu la caresses chaque matin du soleil levant
Tu la berces chaque soir d’une brise légère
Tu y crois, Seigneur, et Tu accompagnes sa poussée.

Apprends-nous à croire contre toute évidence...
Apprends-nous à espérer contre toute espérance...

Apprends-nous à attendre contre toute impatience
et à voir dans nos faiblesses et dans nos limites
les germes d’un nouveau possible.

Extraits d’un texte de Eléna LASIDA,
transmis par Sr H. R., SCR